Equipe de France : pourquoi le match face au Luxembourg est plus important que celui contre l’Espagne

Posté le 24-03-2017, Source : rmcsport.bfmtv.com

L’équipe de France dispute ses deux premières rencontres de l’année 2017 au Luxembourg ce samedi (20h45), puis trois jours plus tard contre l’Espagne (21h). Et malgré la différence de standing entre ces deux nations, le premier rendez-vous est bien plus important pour les Bleus pour trois raisons.

Conforter la première place du groupe A

Les deux dernières participations des Bleus à la Coupe du Monde ont été validées de justesse en barrages. Contre l’Eire en 2010 avant l’Afrique du Sud, puis contre l’Ukraine en 2014 avant le Brésil. Pour éviter de revivre ce genre de scénario stressant, l’équipe de France doit terminer en tête de son groupe de qualifications au Mondial 2018 en Russie. Après quatre journées, les hommes de Didier Deschamps comptent trois points d’avance sur les Pays-Bas et la Suède. Un faux-pas contre la lanterne rouge, le Luxembourg (1 point), serait donc évidemment pénalisant.

« On connaît cet adversaire et c’est à nous, avec nos forces et nos qualités, de faire en sorte de prendre les trois points. Ils sont aussi importants que ceux qu’on a été cherchés à l’extérieur aux Pays-Bas (1-0) », a rappelé le sélectionneur en conférence de presse. « Ces trois points doivent nous permettre d’augmenter notre capital en ne banalisant pas ce rendez-vous ». Si le match à suivre contre l’Espagne mardi (21h) est certes plus prestigieux, celui-ci ne revêt en revanche aucun enjeu comptable.

Le Luxembourg loin d’être ridicule

Si le Luxembourg occupe la dernière place du groupe A avec un seul point engrangé en quatre rencontres, l’équipe dirigée par Luc Holtz n’a jamais démérité. Deux petites défaites à domicile face à la Suède (0-1) et les Pays-Bas (1-3), un court revers (3-4) en Bulgarie et un match nul en Biélorussie (1-1). Un adversaire que n’avait pas réussi à battre non plus les Bleus là-bas (0-0).

Alors oui, le Luxembourg n’a plus remporté la moindre rencontre depuis le 13 novembre 2015 face à la Macédoine (1-0). Mais la 135e nation au classement FIFA sait tout de même poser de vrais problèmes à des formations plus cotées.  « Il faudra montrer du respect envers cet adversaire, et cela demandera beaucoup de concentration. Il va falloir venir avec beaucoup d’ambition et éviter le match piège en réalisant une grosse performance collective », prévient d’ailleurs le capitaine Hugo Lloris. La dernière sortie des Bleus dans le Grand-Duché s’était soldée par une victoire pas si large (2-0) en 2011.

Un stade plein, une pelouse en mauvais état, des nouveaux dans le grand bain ?

Après des joutes de Ligue des champions, et en plein sprint final dans les différents championnats européens, les Bleus reviennent en sélection nationale quatre mois après leur dernier rendez-vous contre la Côte d’Ivoire (0-0). Et le déplacement au Luxembourg n’apparaît pas comme le plus alléchant pour ces retrouvailles, même si le modeste stade Josy-Barthel affichera complet avec 8 125 spectateurs (dont 1 200 supporters des Bleus).

Didier Deschamps devra donc éviter tout relâchement chez ses joueurs, surtout sur une pelouse annoncée en mauvais état, tandis que les petits nouveaux devront vite s’acclimater au niveau international. A commencer par le Monégasque Benjamin Mendy, probablement titularisé d’entrée au poste de latéral gauche pour sa première cape chez les Bleus. Un moment forcément très particulier dans une carrière, et pas toujours évident à appréhender avec de l'enjeu. Même contre un adversaire a priori bien moins préparé que l'Espagne.

Vous aimez cet article ? Partagez :