Les conseils de Deschamps pour les transferts des Bleus

Posté le 18-05-2017, Source : football.fr

La fin de saison approche avec les matches de l’équipe de France du mois de juin et l’inévitable période des transferts. Une période qui s’annonce agitée pour plusieurs joueurs des Bleus dont Mbappé, Coman, Martial ou encore Mandanda. Le discours de Deschamps s’adapte en fonction des situations.
Les transferts des joueurs de l’équipe de France, Didier Deschamps doit composer avec à chaque intersaison… Entre les jeunes qui ont explosé cette saison et intégré récemment l’équipe de France, les joueurs installés en Bleu en manque de temps de jeu en club ou les cadres qui ne jouent plus du tout, c’est forcément un discours à géométrie variable qui s’applique pour le sélectionneur. Logique…  
Champion de France avec Monaco la veille, Kylian Mbappé est à la croisée des chemins. Monaco va tout faire pour le garder face à l’intérêt des plus grands clubs européens, notamment du Real Madrid. "J’aurai une discussion avec lui mais ce n’est pas moi qui fais les choix", a-t-il déclaré. "Bien sûr qu’il y a certainement plus de risques pour lui de partir que de rester à Monaco, mais c’est à lui de voir. Ça peut avoir une influence sur le fait qu’il puisse être là pour la liste de la Coupe du monde. Si on se qualifie…", répond ainsi le sélectionneur.
Pour d’autres, il pencherait davantage pour un transfert… DD avoue pour Areola: "Il doit avoir une réflexion sur la saison prochaine, le plus important c’est de jouer. Il faut faire un choix sportif." Quant à Mandanda, c’est bien plus radical encore: "Ce n’est pas qu’il ne joue pas, il n’est même pas sur la feuille de match. Il sera sans doute amené à bouger…" 

 

A l’image d’un Mandanda sorti de la liste, Coman et Martial sont dans une situation semblable au Bayern Munich et à Manchester United. Les deux attaquants ne jouent pas ou très peu et les voilà également poussés hors du groupe France. "Je sais ce qu’ils ont été capables de faire avec nous. A eux de retrouver leur meilleur niveau avec leur club. Ils auront peut-être des choix à faire aussi... Ils seraient dans des clubs moins huppés, ils seraient peut-être là. Je leur ai dit, mais ils ne pensaient pas que ça allait se passer comme ça", consent un Deschamps qui leur indique la marche à suivre.
Evidemment, ce ne sont que des conseils car le sélectionneur ne peut que les aiguiller dans leur choix. Mais à un an de la Coupe du monde en Russie, cela n’a rien d’anodin…

 

Vous aimez cet article ? Partagez :