Avant d’accueillir Sochaux, Le Havre annonce le départ de son entraîneur Bob Bradley pour Swansea

Posté le 03-10-2016, Source : rmcsport.bfmtv.com

A quelques heures du match Le Havre-Sochaux en clôture de la dixième journée de Ligue 2, Le Havre annonce le départ de son entraîneur américain Bob Bradley pour le club de Premier League de Swansea. Oswald Tanchot remplace l’ancien sélectionneur des Etats-Unis.

La valse des entraîneurs se déroule habituellement en été. Ce lundi, pourtant, d’étranges mouvements de coaches ont été constatés en France et en Angleterre. Tout a commencé avec le limogeage de Francesco Guidolin à Swansea, l’Italien payant la dix-septième place de son équipe après sept journées en Premier League. Celui qui aura pour mission de redresser le club gallois s’appelle Bob Bradley, entraîneur… du Havre. Bizarre.

Volpe, président du HAC : "La situation actuelle a été anticipée" 

Peu de temps après l’annonce de club gallois, le HAC confirme l’improbable transfert. « Bob Bradley vers Swansea, Oswald Tanchot nommé entraîneur principal », peut-on lire sur un tweet du club normand, dixième de Ligue 2 avant d’accueillir Sochaux ce lundi soir en clôture de la 10e journée de championnat. « A l’arrivée de Bob Bradley, en Novembre 2015, nous avions souhaité l’associer à Oswald, afin que ce jeune entraîneur prometteur puisse s’aguerrir aux contacts de l’ancien sélectionneur des Etats-Unis, explique Vincent Volpe, président du HAC sur le site du club. Nous avons d’ailleurs convaincu Oswald de rester au club, à l’intersaison, alors qu’il était sollicité par d’autres clubs, lui expliquant que selon nous, il serait bien placé pour reprendre les rênes de l’équipe première à moyen ou à long terme. La situation actuelle a donc été anticipée et l’équipe première sera donc désormais dirigée par Oswald Tanchot, titulaire du BEPF. »

Bradley : "J’aurai aimé mener jusqu’au bout le projet du club"

Bob Bradley a lui aussi commenté son départ : « Je vis des émotions partagées. D’un côté, j’aurai aimé mener jusqu’au bout le projet du club et monter en fin de saison avec le HAC. De l’autre, je remercie le HAC et le Président Volpe de me laisser l’opportunité d’entraîner dans le premier championnat du Monde. (...) Je sais par ailleurs que c’est grâce à l’exposition que le club m’a offerte que je peux aujourd’hui entrainer en Premier League. J’ai une totale confiance dans le travail d’Oswald, avec lequel j’ai eu le plaisir de collaborer et sais qu’il est à la hauteur du challenge que s’est fixé le HAC : remonter en Ligue 1. »     

Vous aimez cet article ? Partagez :